Rechercher
  • stdcommunication

Entrepreneuriat collectif

Nous sommes tous des pions. Nous avançons seuls dans la vie jusqu'à la mort. Sur notre chemin nous rencontrons des personnes qui nous font grandir, évoluer, améliorer et prendre des chemins différents. Le plus important est de rester soi-même authentique et spontanée.

En ce qui me concerne,une des rencontres marquante qui a su me faire évoluer grâce à aux apports techniques c'est ma rencontre avec Vincent Macario.


Quelque soit l'entreprise dans laquelle tu es tu évolues et surtout toutes les entreprises ont leur faille et ont leur avantage que leur inconvénient. Il faut savoir une entreprise n'est pas parfaite. Le monde dans lequel nous vivons n'est pas parfait. Nous aimons les personnes pour leur petite imperfection. Sinon la question à se poser l'aimons-nous vraiment!? Comment aimer un personne? C'est un travail de toute une vie. Même un membre de notre famille qu'on pense connaitre on ne le connait pas dans tous ses détails. Déjà parce que cette personne évolue et aussi parce que connaitre une personne demande du temps et d'être régulièrement en contact et surtout de pouvoir le comprendre sans porter le moindre jugement.

Pour avoir côtoyer des entrepreneurs, tous ou la plupart ont fermés plusieurs entreprises avant de cartonner dans leur dernière. Car c'est un travail de longue allène et surtout de pouvoir travailler sur soi et entrepreneuriat demande de l'endurance, de la persévérance et de trouver à chacun le produit qui lui correspond vraiment.



Celui qui n'essaie pas ne peut réussir et celui qui réussi tente et se dépasse. Dépasser ses limites pour aller plus loin. Ne pas abandonner au moindre obstacles ou au moindre échec.

Ainsi, c'est ce qu'à fait plusieurs entrepreneurs qui m'ont raconté leur histoire car j'ai eu la chance de les interviewés ou de travailler avec eux tels que Mohamed Bepari, Frédérique Chataigner, Vincent Macario et d'autres plus connues Henry Ford, Bill Gates (premier échec d'entreprise avant la réussite), Soichiro Honda (un chomage longue durée avant la création), Walt Disney : multi-échecs d’entreprises, Thomas Edison : 1000 échecs avant une réussite


L’échec sert de tremplin à la réussite

Ce que je veux démontrer dans cet article est que ceux qui vont loin et qui marque l'histoire sont ceux qui innovent pour se renouveler mais surtout ceux qui croient en eux et qui trouvent des solutions malgré tout. Les entrepreneurs sont des bâtisseurs.

LA PERSÉVÉRANCE et L'OPTIMISME est le point commun de tous!!




14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout